Surprenante rencontre avec Alexandre KETO

C’est par hasard, en passant rue Denoyez, que nous pénétrons à « la friche » et tombons nez-à-nez avec un « p’tit gars », artiste peintre/graffeur.

copyright © 2013 Frédéric Ponticelli all rights reserved
copyright © 2013 Frédéric Ponticelli all rights reserved

Alexandre Keto, propose une Exposition éclaire jusqu’au 14 avril 2013, et The Parisian Post ne peut que vous encourager à courrir vers le 22bis de la rue Dénoyez à la rencontre d’un artiste à la technique affutée par 10 ans de création artistique, en perpétuelle recherche de ses origines.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tantôt performer pour le programme off de la Biennale Dak’art 2012, tantôt animateur d’ateliers sur la « consommation consciente », Alexandre Keto nous en dis plus sur ses motivations et sa discipline influencées par ses origines italiennes, espagnoles et africaines:

The Parisian Post (TPP) – D’où viens-tu?

Alexandre Keto – D’une passion d’enfance, je suis passé rapidement au graff, une langue urbaine melangée au Hip Hop revendiquant et cherchant des solutions aux problemes sociaux, ce qui finalement refletait ma réalité.

TPP – Ta démarche artisitique est-elle d’abord sociale?

Alexandre Keto – A Sao Paulo, où je vis, j’ai commencé a faire du graff de maniere conventionnelle, cependant, il ne s’est pas passé beaucoup de temps avant que je ne ressente le besoin de dessiner les personnes qui habitaient mon quartier. Des  individus, noirs, peu valorisés et souvent sous-representés.

En me voyant peindre dans la rue des visages qui leur ressemblaient, ils s’arretaient pour me parler et nous avons échanger des informations intimes et partager nos sentiments, nos soucis, nos problemes et nos goûts.

En voyant I’impact de mon travail et les retours positifs de la part des critiques d’art, j’ai souhaité aller au-delà d’une simple participation au travers de mes expositions. Aujourd’hui,  je veux transformer, a travers ces interventions socio-artistiques, les realités qui croisent les miennes, pour apporter ma contribution à une société plus juste et plus égalitaire.

TPP – Quels sont tes prochains projets ?

Alexandre Keto –  Je suis convaincu que I’Art est l’outil de transformation sociale par excellence. II transcende tous les aspects de la vie, de maniere réelle et il est à la portée de tous. Ma prochaine étape sera une expo au Danemark, à Copenhague. Et vous pouvez retrouver mon actu sur mon blog et sur mon FB.

* * * * * *

Propos recueillis par Syrah et Fred, pour The Parisian Post. L’utilisation de certaines photos figurant dans cet article a été possible avec l’aimable autorisation d’Alexandre Keto.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s