« Dénommé Gospodin » + atelier au théâtre de la Colline

untitled

A l’occasion du spectacle « Dénommé Gospodin » de Philipp Löhle (mise en scène de Benoît Lambert), La Colline vous propose de participer à un atelier gratuit sur la réception du spectacle le mercredi 5 juin de 13h à 17h.

L’atelier sera l’occasion d’explorer votre expérience de spectateur sur « Dénommé Gospodin ».
A partir d’une approche sensible de sa réception, deux situations vous seront proposées :

  1. une exploration sensorielle et intellectuelle de la mémoire du spectacle à partir de propositions alternant prises de parole, écriture, expression corporelle et créations plastiques
  2. une rencontre avec l’équipe artistique du spectacle

Pour y participer, vous devez assister à une représentation du spectacle (tarif préférentiel 15€ au lieu de 29€) avant la date de l’atelier.  14€ pour les moins de 30 ans.

—————————————————————————————————————————————————–
Résa auprès de Marie-Julie : 

Par téléphone au 01 44 62 52 53
Par mail mj.pages@colline.fr.

 —————————————————————————————————————————————————–

Infos sur la pièce « Dénommé Gospodin »
texte Philipp Löhle
mise en scène Benoît Lambert

avec Christophe Brault, Chloé Réjon, Emmanuel Vérité
Petit Théâtre
jusqu’au 15 juin 2013

Gospodin vivait heureux avec son lama, mais Greenpeace le lui retire : interdiction d’adopter cet animal! Gospodin vivait heureux sans rien avoir, mais il se retrouve par hasard avec une grosse somme d’argent : le voilà harcelé par ses proches. Il se décide alors à se débarrasser du magot, mais en vain : l’argent revient toujours… Et comme Philipp Löhle, auteur allemand de 34 ans, a affligé son marginal d’une maladie qui le maintient entre veille et sommeil, la pièce prend des allures de cauchemar comique. D’autant plus qu’Elle et Lui, qui se relaient pour commenter l’histoire de cet anti-héros, incarnent à eux deux la ronde obsédante de ses persécuteurs. Heureusement, Gospodin trouvera en prison, où on ne possède ni ne décide rien, le vrai endroit de sa liberté… Après Que faire? (Le Retour), Benoît Lambert confie une nouvelle fois au rêve et à l’humour le soin de critiquer le monde. Car la question, au fond, est de savoir si, dans, les “démocraties de marché” de notre vieille Europe, une autre vie est possible…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s