Retour à la Maison des Métallos avec Jean-François Leroy, directeur du festival Visa pour l’image.

Lorsque j’ai lu dans le programme de la Maison des  Métallos qu’une exposition de la collection privée des photos de Jean-François Leroy allait avoir lieu, ce sont immédiatement des images de mon enfance qui s’éveillaient.

DSC02537 copie
Nick Ut
Copyright © 2013 Frédéric Ponticelli all rights reserved

C’est alors une multitude de souvenirs qui me reviennent en tête, du labo photo de mon père, à l’odeur des produits, en passant par la lumière rouge et ses revues photographiques. Dans ces publications, des images fascinantes! À l’époque, mon père ne voulait pas que je les regarde « car elles étaient trop dures pour mon âge », disait-il. Évidemment, je profitais de ses absences pour rentrer discrètement dans son labo et feuilletais, les yeux grands ouverts ces images d’un autre monde. Des hommes et des femmes en larmes, des corps mutilés, des enfants en danger, un enchaînement de chocs qui m’amenais à découvrir la vie. Beaucoup de ces témoignages photographiques m’ont troublé mais tous m’ont permis de vite comprendre que notre monde était à certains endroits difficiles à vivre et ont éveillés en moi une envie de justice et d’égalité.

Je me souviens de la revue Photo Reporter, qui montrait les horreurs de la guerre mais dont je n’imaginais pas l’importance qu’elle pouvait avoir pour notre histoire. L’histoire de femmes et d’hommes, fous, partant se mettre en danger de mort pour rapporter quelques instants de vérités, et puis celles et ceux luttants pour la liberté de la presse et qui aujourd’hui encore permettent de rendre ces témoignages publics.

Jean-François Leroy fait partie de ces gens là, de ceux qui contribuent encore par leurs engagements à ouvrir nos consciences.

Sans jamais marquer de suffisance, avec une grande simplicité, Jean-François Leroy nous a livré ses impressions photographiques au cours de cette interview. Ce fût un plaisir d’avoir rencontré un homme qui sans le savoir avait inscrit en moi cette nécessité d’informer.

Rédaction de Fred pour The Parisian Post

Remerciements chaleureux  à l’équipe de Maison des Métallos.

Propos recueillis par Fred & Syrah pour The Parisian Post.

———————————————————> Plus d’infos

Lire également notre article paru le 1er novembre 2013

Visa pour l’Image Perpignan

25 Years of Visa Pour l’Image: A Tribute to Jean-François Leroy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s